Passion vélo ou simplement pourquoi le fais-tu ?

La passion vélo ou simplement pourquoi le fais-tu ?

passion du veloEh bien oui, parfois mon épouse me fixe longuement sans rien dire. Pourtant son regard a une expression qui se situe entre l’incrédulité et la compassion. Finalement tout ce qu’elle trouve à me dire est : « Mais pourquoi le fais-tu ? Tu es complètement fou ! »

Cela arrive souvent. Lorsque dehors il fait très froid, je me retrouve devant elle, prêt à sortir emmitouflé dans ma veste, mes collants, mes sur-chaussures, bonnet et gants, enthousiaste comme un enfant qui prend son vélo pour la première fois.

Ou bien lorsque que je rentre à la maison durant la pause repas et je m’habille en un clin d’œil, je saute sur mon vélo pour commencer mon entrainement d’une heure, pour ensuite rentrer à la maison. Ensuite, en quelques minutes, je prends une douche, saute dans la voiture et reprendre le chemin du bureau en avalant une pomme en conduisant.

Elle me le répète quand parfois le soir, après avoir mis mes enfants au lit, je vais dans le garage pour pédaler sur le home-trainer comme un hamster qui tourne dans sa roue…

Pourquoi je le fais ?

Honnêtement je me pose la question moi aussi.

Et je ne trouve pas toujours une réponse immédiate, puis j’y pense et à la fin la réponse est toujours la même : la passion.

La passion est comme une flamme qui doit être alimentée continuellement.

Comment j’alimente ma passion ?
Comment je trouve la motivation pour prendre mon vélo et sortir même quand j’ai une envie irrémédiable de rester affalé sur le fauteuil ?

La première grande source de motivation sont les objectifs. Petits, à court terme, clairs. Comment faire 30 kilomètres en me concentrant sur la rondeur du pédalage.

La seconde sont les personnes qui m’entourent, surtout les amis qui me suivent sur ce blog et qui m’écrivent des messages enthousiastes pour me remercier des conseils, qui me racontent leurs petits et grands progrès, mais surtout qui m’expliquent quels sacrifices ils sont disposés à faire pour entrainement sans pour autant pénaliser la famille ou le travail.

J’ai pensé à vous, même aujourd’hui pendant ma pause repas, avant d’accrocher mes taquets aux pédales.

Il neigeait presque et le vent était glacial.

Mais je sais que vous êtes nombreux à combattre le froid, la fatigue, les minutes comptées. Vous êtes nombreux à vous entendre demander de la part de votre épouse ou compagne, vos amis ou collègues « mais pourquoi le fais-tu ? »

Et ceci est pour moi la plus grande source de motivation.

Un grand merci à vous tous.

Et vous comment vous motivez-vous ?

Pourquoi le faites-vous ?

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *